Communiqué du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d'Île-de-France

Aujourd’hui s’est tenu la réunion d’installation de la Mission d’information et d’évaluation (MIE) sur les logements. Mise en place par l’exécutif régional, cette Mission devra dénombrer et analyser les conditions d’attribution des logements de fonction dans les lycées et préciser les modalités d’exercice du droit de réservation par la Région des logements sociaux.

Représenté par 6 élus (Didier Fischer, Olivier Thomas, Brigitte Eude, Judith Shan, Aude Evin et Benoît Marquaille), le groupe socialiste et républicain se félicite de la mise en place de cette mission.

«  Qu’il s’agisse des logements de fonction dans les lycées ou des logements sociaux pour lesquels elle peut proposer des candidats aux bailleurs, la Région respecte des procédures impartiales et transparentes. Le travail sérieux et indépendant que mèneront les membres de cette MIE le démontrera. L’élection d’un élu de l’opposition à sa tête témoigne de notre sérénité et de notre volonté de clarification.

Nous exprimons simplement notre inquiétude à la vue des élus désignés par l’UMP pour participer à cette MIE. Alors que l’ensemble des autres groupes a choisi de confier cette  tâche à des spécialistes des questions de logements et des lycées, l’UMP a réuni une équipe d’élus plus habitués aux plateaux de télévision qu’aux salles de travail et de débat régional.

Cette Mission d’information et d’évaluation a pour objet de clarifier une situation compliquée par les accusations démagogiques et diffamatoires de l’opposition et d’apporter des propositions pour adapter les procédures d’attribution et de réservation de logements aux nouvelles exigences des Franciliens en matière de transparence. Pendant ce temps l’UMP poursuit sa mission de désinformation et de dévaluation de l’action régionale.

L’interpellation de la ministre du Logement par Valérie Pécresse sur cette  thématique régionale en pleine séance de Questions au Gouvernement illustre à la perfection la stratégie d’une opposition régionale déjà en campagne. Peu portée sur le travail, l’UMP préfère le cirque médiatique, la politique spectacle, quitte à avancer des chiffres et dénoncer à l’avance un « scandale » dont l’existence n’est pas et ne sera pas prouvé. Mais la vérité et la transparence importent-elles à la droite francilienne ?

Contact presse : Benjamin GUY / benjamin.guy@iledefrance.fr / 01 53 85 68 57 / 06 38 36 23 68

 groupesocialiste@psidf.com