La Rose dans la vallée

10 février 2016

Sur la révision constitutionnelle : Gérard SEBAOUN, député du Val d'Oise


L'Assemblée nationale s'est prononcée sur le projet de loi présenté par le Gouvernement dit de « Protection de la nation ».  Pour un parlementaire, c'est un moment exceptionnel et j'ai participé à la totalité des débats et des votes en intervenant sur les deux articles du texte.

J'ai voté NON à l'article 1 qui propose de faire entrer l'état d'urgence dans la Constitution
J'ai voté NON à l'article 2 qui traite de la déchéance de nationalité pour les terroristes et leurs éventuels complices.
J'ai voté CONTRE le projet de loi en première lecture à l'Assemblée nationale.

Pourquoi ?
1. Par respect du droit car la loi permet déjà à l'autorité administrative (Ministère de l'Intérieur, préfecture, police…) d'exercer toutes les prérogatives liées à l'état d'urgence. De même, la déchéance est déjà possible dans notre Code Civil.
2. Par conviction. En effet, si la loi française peut (et doit) punir avec la plus grande sévérité un terroriste coupable des crimes les plus odieux, elle doit aussi respecter  le droit international qui s'oppose à la création d'apatrides, c'est-à-dire priver un individu de sa nationalité.

Gérard SEBAOUN, député du Val d'Oise

 

Retrouvez toutes les actualités sur gerardsebaoun.fr
Pour me contacter :
Assemblée nationale, 126 rue de l'Université 75 355 PARIS 07SP

Posté par PS95600 à 19:18 - - Permalien [#]
Tags :

PRÉSENTATION DE MON PROJET DE RAPPORT SUR LA LUTTE CONTRE LE DUMPING SOCIAL DANS L'UE (Guillaume Balas)

Il y a quelques mois, j'ai été nommé, dans le cadre de mon mandat de député européen membre de la commission Emploi et Affaires sociales (EMPL), rapporteur du dossier relatif à la lutte contre le dumping social dans l'Union européenne. Afin de le préparer, j'ai lancé un appel à contributions et à témoignages auquel vous avez été nombreux à répondre. Je souhaitais tout d'abord vous en remercier car nos échanges et nos rencontres m'ont permis de nourrir substantiellement mon projet de rapport et les propositions que j'y énumère pour lutter contre le phénomène de dumping social, véritable fléau qui remet chaque jour en péril notre projet pour une Europe sociale.

 
Nous voici passé à la seconde étape : depuis plusieurs jours maintenant, mon projet de rapport a été rendu public et a été présenté la semaine dernière en commission emploi.
Après plusieurs auditions d'experts, chefs d'entreprise et représentants des salariés, je préconise plusieurs mesures dont l'objectif est de combler les lacunes législatives et réglementaires qui favorisent le développement de la concurrence déloyale actuelle au sein du marché intérieur :
  • Je propose d'abord de renforcer les contrôles et les inspections, tant à l'échelle nationale qu'européenne, découlant de l'application de la législation existante. Les moyens humains et financiers mis à disposition des autorités compétentes chargées de faire respecter les réglementations devraient être renforcés.
  • La lutte contre les sociétés dites « boîtes aux lettres » doit être une priorité, notamment par des obligations nouvelles en termes d'adresses officielles. Une liste européenne contre les sociétés responsables d'infractions graves telles que le recours au travail non déclaré devrait être établie.
  • La directive relative au détachement des travailleurs devrait faire l'objet d'une révision ouvrant la voie à la modification de sa base légale actuelle ainsi que les règlements de coordination des systèmes de sécurité sociale. Certains dispositifs actuellement en vigueur en matière de détachement devraient être amendés afin de garantir une égalité de traitement entre travailleurs et une concurrence loyale entre acteurs économiques, notamment les règles concernant le paiement des cotisations sociales.
  • Des actions urgentes dans le domaine des transports devraient être entreprises en assurant tant la bonne application de la législation actuelle que le renforcement des systèmes de contrôle.
  • Enfin, il est indispensable d'engager une étape nécessaire à la convergence sociale dans l'Union européenne. Un protocole social devrait assurer la prédominance des droits sociaux sur les libertés économiques et des planchers salariaux minimaux devraient être définis dans tous les Etats membres, susceptibles d'être étendus à l'échelle communautaire dans certains secteurs comme le transport.
Concernant le calendrier, des amendements seront déposés jusqu'au 16 février. Un premier vote en commission emploi et affaires sociales se tiendra courant avril. Le vote en plénière est prévu pour la session de mai ou de juin.
 
En attendant, je vous invite à participer à deux réunions organisées dans le Val-de-Marne puis à Paris pour présenter ce rapport et en discuter avec vous. Ces réunions se tiendront :
 
  • Ce mercredi 8 février à 20h, Fédération du Val de Marne, 96, avenue du Général De Gaulle – 94000 Créteil • Métro : Créteil l'Echat, Ligne 8
  • Ce jeudi 9 février à 20h, au TIMHOTEL BERTHIER, 4 bd Berthier 75017 Paris • Métro : Porte de Clichy, ligne 13

contact@guillaumebalas.eu

Posté par PS95600 à 14:39 - Permalien [#]

02 février 2016

Café d'Ulysse le 4 Février : La consommation responsable : moins et mieux.=

Jeudi 4 février 2016 de 20h15 à 23h
A l’Orange bleue – 7, rue Jean Mermoz, Eaubonne (95)

La consommation responsable moins et mieux.

Invités: Marie-Noëlle Budini et Yann Fiévet

Marie-Noëlle Budini, militante « professionnelle » et initiatrice de circuits courts producteurs-consommateurs à Taverny (95) et du guide de consommation responsable « Moins et mieux » ouvrage collectif, préfacé par Pierre Rabhi.

Yann Fiévet, professeur de sciences éco au lycée de Sarcelles et chroniqueur de « Leurre de vérité »  dans le journal Le Peuple Breton et de « Trompe l’œil » dans la revue Les Z’indigné-e-s,  et auteurs de plusieurs ouvrages.

 

Entrée libre et gratuite

Contact : ulysse95asso@gmail.com / www.ulysseleblog.org /06 78 43 00 69

 

Le CD en hommage à Allain Leprest sera en vente sur place : 10 €

 a

 

Posté par PS95600 à 10:33 - Permalien [#]

29 janvier 2016

Voeux 2016 et compte-rendu de mandat de Gérard Sebaoun

Le 21 janvier j’ai présenté mes vœux au centre Saint-Exupéry à Franconville pour l’année 2016 à tous les habitants de la circonscription qui étaient présents, aux responsables d’associations et d’entreprises.

Je vous propose de lire le discours que j’ai prononcé [PDF, cliquer sur le lien].

Gérard SEBAOUN
Député du Val d’Oise

Posté par PS95600 à 09:51 - Permalien [#]

20 janvier 2016

Gérard Sebaoun - Meilleurs voeux 2016

né qqp

 


 

 

 

 

 

 

Posté par PS95600 à 11:26 - Permalien [#]

30 décembre 2015

Contre le projet de loi constitutionnelle, l’appel de Pierre Joxe à la gauche vivante

Une gauche bien vivante !

Bonne année ! Bonne nouvelle ! La gauche est bien vivante !

On pensait bien – malgré les mots crispés d’un oracle nerveux au regard sombre –, on savait bien que non, la gauche ne pouvait pas mourir.

Mais aujourd’hui on le voit bien : elle est en pleine santé la gauche, jeune, claire et tonique, affirmant sa volonté avec confiance et s’adressant – comme il convient – à l’armature démocratique de la République, aux représentants du peuple, ceux qui sont les seuls, tous ensemble, à pouvoir faire la Loi, expression de la volonté générale : les parlementaires.

Je viens de lire sur internet l’appel adopté par le Mouvement des Jeunes Socialistes.

Jugez vous-mêmes. Allez les lire !

Je les cite ici :

« Les Jeunes Socialistes déplorent le choix fait par le gouvernement…

« Permettre la déchéance de nationalité de binationaux, même lorsqu’ils sont nés en France, crée une inégalité de droit entre les citoyens. Cette mesure place les Français binationaux sous un régime juridique différent de celui de tous les autres Français. Elle fige une différence symbolique et de droit entre les citoyens français.

« Cette mesure ouvre une brèche dans le droit du sol, qui fait partie de notre identité républicaine et qui est attaqué depuis des décennies par l’extrême droite.

« Cette mesure est surtout inefficace car elle n’a aucun caractère dissuasif. En effet, comment imaginer que des fanatiques puissent renoncer à commettre des actes sanglants par peur de perdre leur nationalité française alors qu’ils sont prêts à mourir ?

« Si cette mesure est autant contestée et avait été écartée par le gouvernement à la suite des attentats de janvier, c’est sans doute parce qu’elle heurte nos valeurs de justice, notre conception de la République, et que son inefficacité est certaine.

« Les Jeunes Socialistes espèrent que la sagesse parlementaire permettra d’écarter cette mesure et de concentrer l’action de l’Etat sur ce qui permet de lutter efficacement contre le terrorisme, et de préserver notre modèle démocratique et républicain pour l’égalité de tous les citoyens. »

Ces Jeunes Socialistes ont bien raison de se tourner vers le Parlement, car en France la Loi ne découle pas d’un discours, même proféré à Versailles.

Et la Constitution ne peut être modifiée que par un référendum ou par une majorité dite « qualifiée » de 3/5 des parlementaires – et non par la bouche cousue d’un Conseil des ministres surpris.

Ces Jeunes Socialistes ont bien raison de défendre des valeurs.

Non, ils ne « s’égarent » pas – comme le leur reproche ingénument un Premier Ministre feignant d’ignorer que, bien au contraire, c’est en oubliant leurs valeurs que de vieux socialistes « égarés » ont jadis déconsidéré la gauche, détruit pour dix ans leur Parti et abattu la IVRépublique.

Non seulement ces Jeunes Socialistes ne s’égarent pas, mais ils donnent le bon exemple, un exemple saisissant. Dans un texte vibrant d’indignation contenue, ils montrent qu’ils ont parfaitement assimilé les aspects juridiques les plus ardus de ce dossier complexe.

Ils ont décrypté les réserves polies et les hésitations précautionneuses des quatre-vingts honorables membres de l’Assemblée générale du Conseil d’Etat évoquant la violation de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Ils ont bien compris la portée de la jurisprudence ancienne et récente du Conseil constitutionnel, non seulement sur l’état d’urgence, mais surtout sur la déchéance de nationalité.

Ils ont bien lu le stupéfiant exposé des motifs du projet (n° 3381) de réforme constitutionnelle.

Comme ce texte officiel semble être passé inaperçu, j’en cite cet extrait éclairant, facilement consultable sur le site de l’Assemblée : 

« ... pour des personnes nées françaises, les lois républicaines n’ont jamais retenu la possibilité d’une déchéance de nationalité... Il en a d’abord été ainsi de la Loi du 7 avril 1915 puis avec la Loi du 10 août 1927 ainsi qu’avec le Décret-loi du 12 novembre 1938... Ainsi toutes les caractéristiques dégagées par le Conseil constitutionnel dans sa jurisprudence sont réunies pour qu’il existe un principe fondamental reconnu par les lois de la République relatif à l’absence de possibilité de déchéance de nationalité pour une personne née française même si elle possède une autre nationalité » (Ass. Nat. : projet n° 3381, exposé des motifs).

Oui, c’est bien « notre conception de la République », invoquée à juste titre par les Jeunes Socialistes, qui est en cause. Et qu’un socialiste adulte, encore jeune, mais déjà très mûr, puisse proférer qu’« une partie de la gauche s’égare au nom de grandes valeurs », cela rappelle de vieux et mauvais souvenirs.

Heureusement peut-être, entre précipitation et velléités, la longue liste des « Projets de réformes constitutionnelles » exhibés puis enterrés depuis bientôt trois ans peut laisser penser que l’explosif effet d’annonce d’aujourd’hui va disparaître dans l’effet de souffle qu’il a provoqué...

On ne le regrettera pas.

On regrettera peut-être davantage les réformes annoncées, rédigées et mises au congélateur depuis trois ans, comme en particulier :

– Le projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale, n° 813 : oublié.

– Le projet de loi constitutionnelle relatif à la composition du Conseil constitutionnel, n° 814 : oublié.

– Le projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature, n° 815 : oublié.

– Le projet de loi constitutionnelle relatif à la responsabilité juridictionnelle du Président de la République et des membres du Gouvernement, n° 816 : oublié.

Tous ces projets déposés en 2013, consultables sur le site internet de l’Assemblée, confiés au rapport du président de la commission des lois, Jean-Jacques Urvoas, et tombés rapidement dans l’oubli... parfois sans qu’un rapport soit rédigé !

Souhaitons cette douce euthanasie au projet n° 3381 et félicitons les Jeunes Socialistes. Quand on les lit, on n’a pas peur : la gauche est bien vivante.

On le sait, qu’un ou plusieurs personnages politiques parvenus au pouvoir changent d’avis, renient leurs promesses ou oublient tel ou tel engagement pris publiquement, ce n’est pas un phénomène rare.

On l’a déjà constaté en France sous la Ve République ; mais aussi sous la IVe – qui en est morte ; sous la IIIe et déjà sous la IIe République – celle de Badinguet ; sans oublier notre Première République – celle de la Terreur.

Ce qui est singulier dans les circonstances présentes, c’est le contraste entre certaines déclarations passées – mais récentes – et les décisions qui les contredisent.

Ce contraste éclate entre les propos tenus en 2010 contre les propositions de Sarkozy pour l’extension de la déchéance de nationalité. On pouvait lire à l’époque dans Le Figaro :

« “Est-ce que c’est conforme à notre histoire, nos traditions, notre Constitution, quand on sait que depuis 1889, la nationalité française s’exerce par la naissance et s’acquiert par mariage au bout de quelques années après un contrôle? (...) Pourquoi remettrait-on en cause ces principes essentiels ? (...) C’est finalement attentatoire à ce qu’est finalement la tradition républicaine et en aucune façon protecteur pour les citoyens”, a jugé le député de Corrèze. Interrogé sur les réserves exprimées par Bernard Kouchner, Hervé Morin ou Fadela Amara sur le virage sécuritaire du chef de l’Etat, François Hollande a répondu que ces ministres avaient “leurs responsabilités entre leurs mains” » (Le Figaro du 31 août 2010).

Décalage singulier aujourd’hui entre l’effet juridique espéré d’une décision controversée et l’effet politique instantané : soudain, la gauche anesthésiée se réveille.

Tous mes vœux.

Pierre Joxe 

Avocat au Barreau de Paris
Membre honoraire du Parlement
Membre honoraire du Conseil constitutionnel
Premier président honoraire de la Cour des comptes

voir https://www.mediapart.fr/...

Posté par PS95600 à 11:06 - Permalien [#]

18 décembre 2015

Le Billet de François Morel : "Le gars de la gare d'Ermont-Eaubonne"

Aujourd'hui, un gars que connaît bien François Morel, a une réclamation à faire : il prend le RER régulièrement en gare d'Ermont-Eaubonne pour se rendre à Paris, mais il a du mal à garer sa voiture près de la gare sans se prendre de prune.

 

Posté par PS95600 à 11:43 - Permalien [#]

17 décembre 2015

COP21 - Texte de l'accord de Paris

cop21 Texte de l'accord de Paris en français.pdf

Nations Unies FCCC/CP/2015/L.9
Convention-cadre sur les changements climatiques

Maitriser l'augmentation de la température
 

L’objectif principal de l’accord est de maintenir « l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en-dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels » et de « poursuivre les efforts pour limiter la hausse des températures à 1,5°C, étant entendu que cela réduirait sensiblement les risques et les effets des changements climatiques ». La mention des 1,5°C était une revendication forte des petits pays insulaires, les plus directement touchés par les effets du changement climatique. Le symbole est important, même si l’objectif risque d’être difficile à atteindre.

Pour y parvenir, le but à long terme est de « parvenir au plafonnement mondial des émissions de gaz à effet de serre dans les meilleurs délais ». L’inscription d’un objectif de long terme est en soi une victoire, mais cela reste l’un des points d’achoppement de l’accord, car il ne spécifie aucun objectif chiffré des réductions de ces émissions. Il stipule simplement qu’elles devront atteindre « un pic aussi rapidement que possible ». Des versions antérieures du texte retenaient une baisse de 40% à 70% (selon les préconisations du GIEC) mais elles ont été jugées trop contraignantes par certains pays. Pour l’instant les objectifs volontaires indiqués par 190 pays avant la conférence ne suffisent pas à rester sous la barre des 2°, ils devraient donc revoir prochainement leurs ambitions à la hausse.

Posté par PS95600 à 12:28 - Permalien [#]

14 décembre 2015

PS : le traitement du torticolis, une urgence collective ! (Gérard Sebaoun)

Rose_PS1-82x120

Le Parti Socialiste ne peut échapper à la triste réalité sortie des urnes en 2014 et en 2015 avec au compteur 4 défaites électorales successives et un tripartisme « des 3 tiers » solidement installé au niveau national. Seul le mode électoral nous permet de sauver les apparences aux régionales avec 5 régions. Après un « ouf » de soulagement tellement fut grande la peur d’une déroute, nous devons être capables de faire l’analyse de la gravité de la situation et de ses causes profondes. Si d’aventure, et le mot est choisi à dessein, nous nous contentions de rechercher la meilleure stratégie pour 2017, à savoir comment atteindre le second tour face à Marine Le Pen, nous nous condamnerions et toute la Gauche avec nous.

Si cette hypothèse devait être notre seul horizon, alors ceux qui nous promettent depuis longtemps la fin du Socialisme, de son nom et de son histoire, les mêmes qui s’acharnent à le détruire méthodiquement au profit d’une nouvelle maison commune, telle une taverne où chacun pourra trouver à boire et à manger, en seraient les fossoyeurs lucides et beaucoup d’entre nous devraient alors en tirer les conséquences. Notre engagement politique ne saurait se dissoudre dans une alliance de circonstance servie par un discours de « rassemblement au-delà des clivages traditionnels », au service d’une rhétorique d’autorité, un tantinet identitaire, fortement sécuritaire, d’une politique économique et sociale sans boussole et écolo compatible par nécessité.

Lorsque la République est brandie en étendard au risque inconsidéré d’être une nouvelle ligne Maginot, elle empêche l’analyse critique de la situation, sauf à confirmer peut-être que notre réflexion ne produit plus rien, que nous pensons plus rien, ce que je ne crois pas.

Pour prendre l’exemple des totems républicains, Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité, il est manifeste que nous ne pensons pas la même chose que la droite républicaine elle-même divisée, pas la même chose peut-être que nos partenaires de Gauche, pas la même chose entre nous. Il nous faut réinterroger chacun d’entre eux, les confronter pour les conforter, au-delà de nos certitudes et de notre paresse collective. Qui lit encore, je parle de la majorité de nos militants, nos textes d’orientation ou les motions qui agitent nos congrès.

  •  La liberté peut-elle être une valeur à géométrie variable selon les évènements ?
  •  L’égalité réelle a-t-elle définitivement vécue face à l’épreuve de la réalité ?
  •  La fraternité n’est-elle pas en voie de désintégration face à la xénophobie ?
  •  La laïcité n’est-elle pas devenue le champ clos d’exégètes douteux ?

Chers amis, chers camarades, il est plus que temps de soigner notre torticolis bloqué vers la droite. Nous serons convalescents dès lors que saurons à nouveau tourner la tête à Gauche.

Posté par PS95600 à 18:48 - Permalien [#]

Résultat 2ème tour des Régionales :Eaubonne, Ermont, Val d’Oise, idf

Résultats Régionales 2015 à Eaubonne
Mme Valérie PECRESSE
Liste Union de la Droite
45.12 %
3992 votes
M. Claude BARTOLONE
Liste Union de la Gauche
39.90 %
3530 votes
M. Wallerand DE SAINT JUST
Liste Front National
14.99 %
1326 votes
Votes blancs
2.22 %
204 votes
Votes nuls
1.35 %
124 votes
Inscrits sur les listes : 16627
Participation : 9176 (55,19 %)
Abstention : 7451 (44,81 %)
Résultats Régionales 2015 à Ermont
M. Claude BARTOLONE
Liste Union de la Gauche
42.11 %
3899 votes
Mme Valérie PECRESSE
Liste Union de la Droite
42.01 %
3889 votes
M. Wallerand DE SAINT JUST
Liste Front National
15.88 %
1470 votes
Votes blancs
2.29 %
220 votes
Votes nuls
1.26 %
121 votes
Inscrits sur les listes : 18521
Participation : 9599 (51,83 %)
Abstention : 8922 (48,17 %)

Résultats régionales 2015 Val-d'Oise (95)

Participation : 51,25 %

 

Valérie PECRESSE Liste d'Union de la droite
L'alternance avec Valérie Pécresse

 40,37 %
143 958 votes

Claude BARTOLONE Liste d'Union de la gauche
LA GAUCHE ET LES ÉCOLOGISTES RASSEMBLÉS AVEC CLAUDE BARTOLONE

 40,27 %
143 587 votes

Wallerand DE SAINT JUST Liste du Front national
LISTE FRONT NATIONAL PRESENTEE PAR MARINE LE PEN

 19,36 %
69 043 votes

Votes blancs

 2,37 %
8 803 votes

Votes nuls

1,50 %
5 581 votes

  • Inscrits 723 838
  • Votants 51,25 % 370 972
  • Abstention  48,75 % 352 866
  • Exprimés 49,26 % 356 588

 

Régionales 2015 › Île-de-France Résultats du deuxième tour :

 

Mme Valérie PECRESSE
Liste Union de la Droite

43.80 %
1629249 votes

M. Claude BARTOLONE
Liste Union de la Gauche

42.18 %
1569093 votes

M. Wallerand DE SAINT JUST
Liste Front National

14.02 %
521383 votes

Votes blancs

2.34 %
90278 votes

Votes nuls

1.27 %
49089 votes

Inscrits sur les listes : 7086189
Participation : 3859092 (54.46 %)
Abstention : 3227097 (45.54 %)  

 

Posté par PS95600 à 00:08 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 décembre 2015

Dimanche, votons pour une Région à Gauche

Dimanche, on vote, on décide, on choisit.

C’est une question d’identité pour l’Île-de-France.

Ne la laissons pas basculer dans des valeurs qui ne sont pas les siennes.

Nos valeurs, c’est le vivre ensemble. Chaque Francilienne, chaque Francilien, où qu’il vive, quelles que soient ses origines, a droit au progrès social et à l’égalité républicaine.

C’est une question de projet pour l’Île-de-France.

Notre projet apporte à la fois des réponses concrètes aux poisons du quotidien - notamment dans les transports, l’emploi et le logement - et des perspectives d’avenir en matière d’éducation, de culture, d’environnement et de développement économique.

C’est une question de rassemblement.

Socialistes, écologistes, communistes, radicaux et citoyens sont rassemblés autour de ces valeurs communes et de ce projet partagé.

Rassemblés pour battre la droite et ses dérives réactionnaires qui sont un danger pour notre vivre-ensemble ; rassemblés aussi pour battre l’extrême-droite parce que ce combat ne fait que commencer.

Dimanche, aux urnes citoyens !

Cette élection se jouera sur une poignée de voix. Nous comptons sur la vôtre. Votez, faites voter, portez notre message.

Et dimanche, nous gagnerons.

Claude Bartolone
Emmanuelle Cosse

 

Posté par PS95600 à 19:25 - Permalien [#]

Stopper l’incendie lepéniste

valery_hache-_afp01.jpg

....

La crise morale, sur fond de crise sociale fragmentée, vient de loin : elle tient pour une grande part à la perte de crédit des grandes institutions politiques, sociales, religieuses et même associatives qui, depuis la naissance de la République il y a plus de cent trente ans, encadraient les conduites et formaient les consciences.
La légitime montée des aspirations individuelles découlant de ce travail d’éducation n’a pas été accompagnée, laissant s’installer la défiance et la progression d’un sentiment d’abandon dans le lit duquel poussent les haines ordinaires.
La montée des individualités réclame autre chose que la mise au pinacle de l’arène de la performance où chacun est sommé de gagner son combat sous peine de n’être rien.
...
Pourquoi l’ensemble des citoyens qui, dans de multiples réseaux, tissent des liens au quotidien, innovent, entreprennent sur les plans économique et social, luttent contre la pauvreté, accueillent les réfugiés, ont le souci du droit ne se réuniraient-ils pas en de multiples cercles dans les territoires pour tenir des états généraux d’un réveil démocratique ? Ouvrir largement ces cercles, diffuser leurs travaux par les réseaux sociaux, identifier des biens communs, faire en sorte que syndicats et partis écoutent avant de parler, la tâche est immense. Les forces manquent ? Raison de plus pour cesser de décréter, pour inventer, construire avec ambition et humilité le renouveau d’une démocratie qui recèle pourtant des richesses que nous ne savons plus voir ni faire grandir. Il est encore temps de stopper l’incendie lepéniste. Le signal du sursaut est entre les mains de chacun.

Extrait de
http://temoignagechretien.fr/articles/politique/stopper-lincendie-lepeniste

Posté par PS95600 à 12:45 - Permalien [#]

10 décembre 2015

Pétition citoyenne pour l'ouverture accès nord gare Ermont-Eaubonne

Petition Title

Si vous n'avez pas pu signer la pétition papier, celle-ci est maintenant disponible en ligne

 http://jesigne.fr/petition-pour-l-ouverture-de-la-gare-d-ermont-eaubonne


Un accès direct indispensable pour le confort de tous les usagers, notamment ceux à mobilité réduite, prévu dès l'origine et stoppé avant son achèvement.

Nous soussignés,

- Usagers de la gare SNCF d’Ermont-Eaubonne

- Riverains de cette gare

- Habitants de Val & Forêts et autres municipalités

Demandons expressément l’ouverture de l’accès à la gare SNCF vers la place Nelson Mandela dans les plus brefs délais soit, nous semble-t-il raisonnable, pour le premier trimestre 2016.

En effet, cette ouverture prévue dans tous les plans présentés aux habitants de Val & Forets dès le début des travaux de la gare, était soumise à la réalisation de l’immeuble de bureaux situé le long des voies ferrées au Nord ; cette réalisation est effective depuis bientôt un an et aucun indice de travaux n’apparaît nous laissant craindre l’abandon de cette ouverture.

Or cette ouverture est indispensable :

- d’abord pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite puisque les ascenseurs de la gare qui leur sont prioritairement dédiés sont situés à ce niveau

- ensuite parce que la pente d’accès au passage public et à l’accès aux voies rue de Callais est trop fort et a déjà causé un accident sérieux (fracture de vertèbre)

 enfin parce qu’il correspond à un engagement public qu’il convient d’honorer.

En conséquence nous demandons à tous nos élus d’œuvrer avec la SNCF dès demain pour presser les travaux et aboutir à la réalisation de ceux-ci pour la fin de l’année 2015.

Posté par PS95600 à 14:11 - - Permalien [#]
Tags : , ,