08 décembre 2012

Séance plénière de novembre 2012 / Budget 2013 : une politique régionale ambitieuse passe par davantage d’autonomie fiscale

blue budget 640 250

L’édito de Guillaume Balas, président du groupe socialiste et républicain à la région IdF

Lors de la séance plénière des 22 et 23 novembre dernier, Marie-Pierre de la Gontrie, 1ère Vice président en charge des finances et de la contractualisation a présenté à l’Assemblée régionale les grandes lignes de son budget 2013. Le débat qui a suivi a été l’occasion pour le groupe socialiste et républicain de rappeler ses priorités politiques et leurs déclinaisons budgétaires pour l’année prochaine.

Nous nous félicitons que l’exécutif ait fait le choix de maintenir un haut d’investissement au service des engagements pris devant les Franciliens en 2010 et des priorités que sont l’emploi, la formation et la lutte contre les inégalités territoriales.

Cette politique d’investissement volontariste est d’autant plus à saluer que les dépenses de fonctionnement régionales restent stables et le recours à l’emprunt maintenu à un niveau durable et supportable, conforme à l’exécution réelle de l’année précédente.

Priorité à l’emploi. Face à la crise que nous traversons, les Régions, à travers leurs compétences en matière de développement économiques et de formation professionnelle sont des acteurs de premiers plans dans la lutte en faveur de l’emploi. Leurs responsabilités pourraient même être renforcées dans le cadre de l’imminent acte III de la décentralisation. Sur chacune des compétences régionales, le groupe socialiste veillera à ce que les sommes engagées en 2013 aient des retombées en termes de créations et de juste répartition d’emplois sur le territoire francilien.

Le Groupe socialiste et républicain sera également vigilant quant à l’efficacité des politiques publiques régionales. Mais recherche d’efficacité ne signifie pas baisse des effectifs ! Nous veillerons à ce que les secteurs prioritaires dans le budget 2013 puissent s’appuyer sur des personnels suffisamment nombreux et qualifiés pour que les politiques régionales fassent ressentir leurs effets sur le terrain, auprès des Franciliens.

Ce que nous voulons, c’est une Région qui défende l’équilibre des territoires.Dans un contexte de crise qui tend à accroître les inégalités, nous sommes convaincus que  la Région doit être la garante du développement harmonieux de l’Île-de-France et d’un accès égal des Franciliens aux services publics. Ces impératifs d’égalité réelle dans les domaines des Transports, du Logement, de la Formation professionnelle seront au cœur de ce budget 2013.

Pour être à la hauteur de ces défis, la Région doit pouvoir compter sur un minimum d’autonomie fiscale. Or, les Régions voient leurs contraintes budgétaires s’alourdir et leur champ de compétences s’élargir. La démocratie ne peut consister à présenter aux Franciliens un budget dont les grandes lignes sont imposées par des considérations strictement budgétaires décidées au niveau national. C’est pourquoi nous attendons que la future Loi de Décentralisation du gouvernement confirme les perspectives ouvertes par la récente augmentation du Versement Transports (VT) par l’Assemblée nationale. Car disposer de moyens à l’échelle de ses objectifs est une des bases de la responsabilité politique, un des bases de la démocratie.

L’intervention en séance de Guillaume Balas :


Budget 2013 : l'autonomie fiscale au service... par Groupe-socialiste-IDF
Posté par : PS95600 à - - Permalien [#]
Tags : ,