François Hollande était en Saône-et-Loire le 7 décembre pour développer ses propositions en matière de réindustrialisation. Le candidat à l'élection présidentielle a visité les usines Eolane et Alstom, réaffirmant ses engagements : "le pacte de production, c'est la France qui s'améliore, qui produit mieux, qui invente, qui innove, qui respecte le travail. C'est la France qui est capable de montrer le meilleur d'elle même, qui ne doute pas de son destin. C'est ça le patriotisme industriel !"
>

                                   
               
                                   
   

Les grands axes du pacte productif se déclinent autour de quatre orientations fortes :
>

- le soutien aux filières industrielles d'avenir (énergies, mobilité durable, santé, numérique, éco-conception et éco-construction) et au développement des PME et des ETI grâce à une banque publique d'investissement sous forme de fonds régionaux
>

- le développement des capacités d'innovation et d'investissement grâce à la réorientation de la fiscalité, de l'épargne et du système bancaire vers l'économie réelle
>

- le renforcement de la démocratie sociale et de la formation des salariés
>

- une Europe capable d'innover pour la croissance et l'emploi via des euro-obligations et de protéger nos intérêts dans la mondialisation grâce à une politique monétaire et commerciale offensive.
>

 
                                   
               
                                   
 

Revue de presse :
>


>

Le Monde : François Hollande appelle à une "union pour le redressement productif"
>

Le Point : François Hollande plaide pour le "patriotisme industriel"
>

L'Express : Hollande au chevet des ouvriers
>