Jeudi 1er décembre, quelques heures à peine après l'ouverture du dépôt des candidatures pour la primaire de la gauche, François Hollande a annoncé, à la surprise générale, qu'il renonçait à un second mandat