Le 9 mars dernier, j’ai co-présidé la réunion de lancement du « Groupe d’action MES Chine » du Parlement européen, une structure transpartisane, regroupant des membres originaires de différents pays européens, que j’ai créée aux côtés de mes collègues Edouard Martin et David Borrelli.

Mes China

Son objectif est simple : sensibiliser, alerter et mobiliser les Européens sur les risques industriels que représenterait l’attribution du Statut d’économie de marché à la Chine. Si l’Union européenne prenait cette décision, elle se priverait de son plein gré des instruments de défense commerciale qui lui permettent actuellement de résister tant bien que mal au dumping massif orchestré par les autorités chinoises dans d’innombrables secteurs.

Rassemblant des députés issus de la grande majorité des groupes politiques, la première réunion de notre structure a été un véritable succès. Les députés présents se sont tous accordés sur la nécessité de faire bloc contre l’attitude dangereuse de la Commission européenne sur ce dossier. Beaucoup ont dénoncé la subjectivité de l’étude d’impact et de la consultation publique qu’elle a récemment lancées.

Après la dénonciation unanime, l’heure sera très rapidement à l’action déterminée..