image001

Les 23 et 30 mars 2014, en votant aux élections municipales, vous allez choisir pour votre vie quotidienne.

Vous le savez, dans nos communes, les équipes à direction socialiste et de gauche ont mis en place des politiques volontaires, solidaires et innovantes, autour d’une valeur constante : le service public. Le progrès municipal est ancré à gauche : tous nos bilans d’action le confirment.

Voter pour la gauche dans sa commune, c’est donner la priorité au développement économique et commercial pour créer des emplois et soutenir les entreprises, notamment les PME et les TPE. C’est agir pour le développement économique et le maintien des services à la population dans les petites communes.

Voter pour la gauche, c’est préserver le pouvoir d’achat en proposant des services de qualité accessibles selon les ressources de chacun.

C’est faire de l’éducation, de la petite enfance et de la jeunesse le premier projet et le premier sujet.

Une commune à gauche, c’est le choix de la protection et de la valorisation de l’environnement, de la mobilité durable et des économies d’énergie. S’en trouvent ainsi améliorées la santé et la qualité de vie.

C’est aussi se donner les moyens du logement pour tous, de la tranquillité, de la démocratie locale et de la participation citoyenne. Au coeur de notre action, il y a les habitants, mais aussi les associations culturelles, sportives, sociales et leurs responsables et bénévoles, avec la volonté de développer les liens entre les générations.

Une gestion locale de gauche, c’est aussi un amplificateur des réformes de gauche engagées par le gouvernement : emplois d’avenir et filières industrielles et agricoles, soutien à l’école, transition énergétique dans le logement et les transports, politique de sécurité publique, développement du numérique.

Les communes de gauche se mobilisent pour inventer la ville de demain. Une ville créative, coopérative et durable. Une ville qui participe à la sortie de crise. Une ville bien gérée qui fait de la fiscalité locale un outil maîtrisé, où chaque euro est bien dépensé dans l’intérêt général.

Cette action est menacée par les discours et les programmes de la droite qui oppose les habitants et les quartiers entre eux, alors que la commune est pour nous un échelon fédérateur. C’est aussi la droite qui veut substituer les réponses marchandes au service public que nous défendons et consolidons.

Les 23 et 30 mars, c’est vous qui déciderez pour l’avenir de votre ville. En vous saisissant de votre bulletin de vote, vous prendrez votre destin en main. Choisir la gauche, c’est poursuivre la transformation de nos villes pour les rendre inventives, solidaires, attractives, où chacune et chacun se sent bien.

Qualité de vie, efficacité, services de proximité, préparation de l’avenir : tels sont les enjeux du scrutin. Tels sont les repères des élus socialistes et républicains.

 

Pour les habitants, dans les communes :
Les élus socialistes et républicains s’engagent
Justice sociale, impératif écologique, ambition économique, participation démocratique

Nous agirons pour la qualité de vie dans nos communes

  • Permettre la réussite de tous les élèves : équiper et moderniser les écoles pour que les élèves apprennent dans les meilleures conditions ; réussir la réforme des rythmes scolaires en adaptant les journées de l’enfant pour favoriser l’apprentissage des connaissances et leur épanouissement ; mieux articuler les temps scolaires et périscolaires ; viser la préscolarisation dès l’âge de 2-3 ans ; accompagner les enfants en situation de handicap et encourager la scolarité en milieu ordinaire.
  • S’engager pour le logement pour tous : faire que chacun ait un logement adapté à ses besoins en modernisant le parc de logements ; respecter dans tous les programmes de logements d’une taille suffisante la règle des 3 tiers bâtis : 1/3 de logement social, 1/3 de logement en accession sociale à la propriété ou en loyer maîtrisé et 1/3 de logement libre pour permettre une meilleure diversité sociale ; lutter contre les marchands de sommeil et contre la dégradation du parc ancien privé.
  • Faire de la mobilité un levier du développement durable et solidaire : développer les modes de déplacement les moins polluants et la mobilité partagée entre voiture particulière, transports collectifs, voiture partagée, voiture électrique, vélo et marche ; lutter contre l’enclavement, les inégalités territoriales et sociales avec des réseaux collectifs maillés, une tarification solidaire et une offre adaptée aux besoins de tous.
  • Agir partout pour l’accès à la santé : mener une action volontariste pour faciliter l’installation des médecins généraux et spécialistes dans les territoires ruraux et les quartiers populaires ; encourager les politiques de prévention et cela dès l’école maternelle à travers l’alimentation ; développer la télé-médecine en lien avec l’hôpital public et la médecine de ville.
  • En lien avec l’État, assurer la sécurité : s’appuyer sur la politique nationale de soutien à la police et à la gendarmerie ; encourager la présence des forces de l’ordre sur la voie publique au plus près des habitants ; développer la médiation et les agents de proximité ; agir en partenariat avec tous les acteurs (bailleurs sociaux, Éducation nationale, Pôle emploi et missions locales, compagnies de transports collectifs, etc.)
  • Renforcer les liens entre les générations : faire que la commune soit un lieu d’épanouissement pour tous les âges, en adaptant la politique familiale à l’évolution des modes de vie ; encourager les services aux familles en tenant compte des contraintes des parents ; inscrire les besoins des aînés dans tous les domaines de l’action publique (transports, santé, vie associative...).

 

Nous agirons pour le développement et l’attractivité de nos communes

  • Soutenir l’économie pour créer des emplois : mener à l’échelle intercommunale une action volontariste, ambitieuse et innovante, qui soutient les entrepreneurs et les porteurs de projets ; favoriser l’implantation d’entreprises et développer l’esprit d’entreprise pour que les emplois se créent dans les territoires : transition écologique, transports durables, numérique, économie sociale et solidaire.
  • Garantir la bonne gestion communale : prévoir des budgets dans lesquels chaque euro dépensé est un euro utile pour les habitants – et d’abord pour assurer les services à la population au quotidien et entretenir les bâtiments communaux ; contrôler les emprunts de la collectivité ; mutualiser les moyens dans le cadre de l’intercommunalité pour favoriser les économies ; maîtriser la fiscalité ; investir pour le long terme.
  • Valoriser les patrimoines et accueillir le tourisme : renforcer une offre touristique qui valorise et préserve le cadre de vie local ; faire connaître l’histoire de chaque territoire ; valoriser les savoirfaire et les patrimoines, naturel, bâti, culturel ou industriel.
  • Assurer l’égalité des territoires par l’intercommunalité : les établissements de coopération intercommunaux doivent être les outils d’une mutualisation entre des communes qui partagent le même bassin de vie pour assurer l’accessibilité de tous aux services publics ; s’appuyer sur cette organisation pour garantir des politiques efficaces, un niveau élevé de services de proximité, un aménagement cohérent, une meilleure utilisation des ressources locales et une égalité entre les territoires.

 

Nous agirons pour des communes durables

  • Concevoir des projets d’urbanisme et de construction durables et innovants : mettre les projets d’urbanisme en cohérence avec les besoins des habitants, qu’il s’agisse de restructuration d’un quartier existant ou d’un nouvel éco-quartier ; rendre les bâtiments et équipements publics, ainsi que les transports collectifs accessibles aux personnes en situation de handicap ; adapter le parc de logements aux exigences environnementales, notamment pour une meilleure performance thermique, gain pour l’emploi et l’activité des PME locales, le pouvoir d’achat des ménages, les ressources de la commune et l’environnement.
  • Protéger les ressources et faire émerger les territoires économes : maîtriser la consommation des territoires en ressources naturelles et énergétiques ; produire moins de déchets et maximiser le recyclage ; protéger la ressource en eau, maintenir la biodiversité locale ; développer la production d’énergies renouvelables à l’échelle locale et apporter un soutien à la culture biologique et aux activités locales (circuits-courts).

 

Nous agirons pour la citoyenneté et le vivre ensemble dans nos communes

  • Faire confiance à la démocratie participative et rendre des comptes à la population : faire vivre les instances de concertation et de coproduction entre la population et les élus de terrain, des conseils de quartiers aux conseils de jeunesse ou des sages mais aussi projet par projet ; soutenir le tissu associatif et ses bénévoles; développer les budgets participatifs et encourager les initiatives citoyennes ; généraliser les comptes rendus annuels de l’action municipale.
  • Favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes et lutter contre toutes les discriminations : prévenir et combattre les violences intra-familiales, et d’abord celles dont sont victimes les femmes et les enfants ; assurer l’égalité professionnelle dans les services municipaux ; lutter contre tous les stéréotypes pour que reculent les inégalités vécues au quotidien ; promouvoir la laïcité pour vivre ensemble dans les valeurs de la République.
  • Proposer une offre culturelle, sportive et de loisirs diversifiée et tournée vers tous les publics : en partenariat avec les associations, soutenir la création pour que toutes les formes artistiques trouvent leur place et que tous les publics aient un accès à la culture ; promouvoir le sport comme un élément de santé et de bien-être par des infrastructures de qualité et des tarifs adaptés à la situation de tous ; développer les moments de convivialité (fêtes de quartiers ou fêtes thématiques).
  • Placer le numérique et les nouvelles technologies au coeur du projet municipal : faire du numérique un moyen de rapprochement des politiques municipales et des citoyens par l’e-formation, les outils interactifs, la simplification de l’accès aux services et documents municipaux avec la dématérialisation ; lutter contre la fracture numérique et miser sur le déploiement de la fibre optique et le très haut débit enl ien avec l’État et les autres collectivités territoriales.

Téléchargez en PDF : charte_municipales..