« Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.  » se dit l'opposition,

écrivions-nous déjà à Noël.

Las, des rejetons politiques de Super Menteur sévissent toujours à Eaubonne.

L'un d'eux, monomaniaque de surcroît, aurait été aperçu Dimanche 24 Mars, aux abords du marché de la ville, y distribuant un sempiternel tract.

Encore et toujours, il y affirme, mauvais chiffres à l'appui, que la municipalité et son Maire avaient bradé les terrains constructibles du Val joli.

Qu'en est-il vraiment. ?

En 2001, suite aux élections municipales la gauche accédait aux commandes de notre ville. Elle décidait d'acquérir cette propriété d'une surface de 5 hectares et demi, avec un château, une maison de gardien et des arbres de qualité dont un séquoia, l'ensemble pour un montant de 1,3 M €.

La municipalité projette alors deux aménagements majeurs    

- Un centre de loisirs maternel, de 1200 mètres carré sur un terrain clos arboré de 5000 mètres carré agrémenté de fruitiers, bien intégré au site verdoyant. Cet ensemble couvert d’une couverture en cuivre, ouvert sur son environnement à l’aide de larges baies vitrées, est la fierté de notre Maire et des élus, et la joie des parents et des boutchoux. Ce lieu d’accueil ouvert en 2008, moderne, écologique, de haute performance énergétique(HQE) place notre ville à la pointe de l’innovation.                 

- La construction en fond de parcelle, d'un ensemble immobilier constitué de petits immeubles HQE de 186 logements accessibles à tous, dont 30%.en accession et locatif social, permettra de réduire la longue liste d’attente des demandeurs de logement.                                                                                                                       

L’ensemble des terrains à bâtir représente moins de la moitié de la surface acquise en 2001. L'autre partie comprenant le château, le centre de loisirs, les arbres de qualité, ainsi que la superbe allée bordée de tilleuls demeureront inscrits au patrimoine communal et ouvert au public tel est le choix de notre municipalité de gauche.                                                                                         L'opposition, comme à l'habitude, tente d'insinuer et même en l'occurrence affirme, que le Maire et sa majorité ont fait perdre de l'argent aux Eaubonnais, lors de la conclusion de la vente.

De fait, il a été accepté un rabais de 6,5 % consécutif à la crise immobilière, et un premier règlement de 1,975 M € a été inscrit en recette, à la trésorerie municipale.       Les autres ventes de terrains seront conclues courant 2013 et début 2014.                                                                                          

Difficile pour l'opposition de faire avaler qu'une propriété achetée 1,3 M€ en 2001 pour sa totalité et revendue pour moins de sa moitié 6 M€ a coûté aux contribuables.                                

Plus c'est gros et plus ça passe ...mais quand même !