Un mois et demi avant le vote du budget 2013 par le conseil municipal, le  débat d’orientation budgétaire permet de discuter du contexte dans lequel se trouve la ville au moment de préparer son budget mais également de débattre des actions prioritaires pour l’exercice.

Depuis 2001, année de l’accès de la gauche aux responsabilités de la municipalité d’Eaubonne, la majorité affiche 4 axes stratégiques majeurs en matière de gestion budgétaire et financière. Il s’agit de maitriser les dépenses de fonctionnement, de stabiliser la fiscalité, de réduire  l’endettement, et d’assumer un volontarisme clair sur l’investissement.

Malgré les contraintes qui pèsent sur les collectivités, la ligne directrice de bonne gestion, qui anime la majorité depuis 2001sera maintenue, n’en déplaise à l’opposition de droite.

La stabilité fiscale :  
Pour la troisième année consécutive, aucune hausse des taux d’imposition n’est prévue, l’accroissement du produit fiscal sera exclusivement lié à l’actualisation des valeurs locatives décidée par l’Etat. Cette stabilisation des taux s’effectue dans un contexte budgétaire particulièrement difficile pour les collectivités, ce qui implique des efforts de gestion significatifs.

La réduction de l’endettement : 
Pour 2013 notre Ville devrait maintenir son endettement autour de 16,5 millions d’euros soit environ 685 euros par habitant (moyenne des villes de la même strate 1177 euros) et ce malgré un très haut niveau d’investissement. La gauche s’est toujours attachée à pratiquer une gestion active de la dette axée sur des produits financiers sans risque.

Le volontarisme clair sur l’investissement :   
Du coté des dépenses d’équipements, il est inscrit des crédits à hauteur de 10 millions d’euros, un niveau soutenu pour notre commune. Ces dépenses d’investissement seront financées sans recours à l’emprunt et dans la logique du cycle d’investissement  du mandat 2008/2013                                                                                       

Dans un contexte économique très instable la municipalité fait le choix d'une forte vigilance. Cet effort de gestion devient d’autant plus légitime, qu’aujourd’hui,  nous entrons dans une phase d’atonie de recettes propres. L’équipe municipale confrontée à de nouvelles exigences,  les intègre d’ores et déjà pour conserver tout son dynamisme en matière d’investissement d’avenir.                                                    

Ces dames et messieurs de l’opposition d’Eaubonne, il y a peu de temps, cherchaient à affoler les contribuables en faisant croire que la dette de notre cité allait s’accroître de 7,5 millions d’euros. La démonstration est faite qu’ils eussent dû choisir de manger les carottes pour améliorer leur vue, plutôt que de les additionner aux petits pois (cf.  Billet d-humeur du 25/12/2012).

La bonne gestion financière de la municipalité de gauche, a permis de réduire l’encours de la dette de 22M€ en 2001 à 16,7M€ en 2012, soit une réduction de plus de 24 %.

Nul besoin d’autre commentaire !