elections-legislatives-le-changement-est-majoritaire-lassemblee-nationale

La « vague » dont Sarkozy parlait a bel et bien existé. Seulement elle était rose et l’UMP n’a pas vu venir l’immense exigence de changement qui a conduit François Hollande à la présidence de la République.

Cette exigence devait se traduire dans les urnes à l’occasion des élections législatives et il fallait donner au Président une majorité claire et cohérente. C’est chose faite. Le parti socialiste et ses partenaires deviennent donc très largement majoritaires à l’assemblée nationale.

Dans le Val d’Oise, l’UMP disposait de huit sièges de députés sur les neuf circonscriptions du Val d’OIse. La 10 ème, circonscription ayant été découpée depuis.

Au final, la gauche obtient 6 députés sur les 10 possibles. La 3 ème circonscription, où l’accord national avait permis à Jean-Noel Carpentier (MUP) de conduire la bataille législative contre Jean Bardet a finalement été conquise grâce à une mobilisation exemplaire.

Dans la 4 ème circonscription, Gérard Sebaoun (PS) affrontait l’UMP/Droite populaire Claude Bodin. Au terme d’une campagne de tous les instants, Gérard Sebaoun fait coup double. Il sort un député UMP, mais aussi et surtout il débarrasse le Val d’OIse d’un membre hyper-actif de la Droite populaire, cheville ouvrière d’un rapprochement tactique et idéologique avec le Front national.

Même situation dans la 5 ème circonscription du Val d’Oise ou Philippe Doucet (PS) affrontait Georges Mothron, lui aussi UMP/Droite populaire. Là encore le candidat PS l’emporte et en profite pour sortir Georges Mothron, candidat UMP hyper réactionnaire du jeu politique départemental

Dans la 8 ème circonscription, François Pupponi confirme son scoredu premier tour en battant largement la candidate UMP Marie-France Blanchet.

Même scénario sur la 9 ème circonscription du Val d’Oise où Jean-Pierre Blazy renvoie Yannick Paternotte à ses chères études.

Quant à la 1à ème circonscription du Val d’Oise, Dominique Lefebvre 1er fédéral l’emporte très largement sur la candidate UMP…

Les candidat(e)s soutenues par le Parti socialiste dans les 1ére, 2ème, 6 ème et 7 ème circonscription font tous des scores extraordinaires puisque Charlotte Brun échoue pour quelqiues 200 voix. Tatiana Grundler qui a fait une campagne exemplaire face à l’UMP Philippe Houillon arrive en tête à Pontoise, ville dont le Maire est député mais ne parvient pas à combler l’écart dans les territoires plus ruraux…Guillaume Vuilletet (EELV) a fait trembler jusqu’au dernier moment le prince Poniatowski, qui a bénéficié d’un report de voix FN déterminant dans le résultat final. Enfin Christine Néracoulis, sur des terres traditionnellement attachées au vote de droite échoue avec 49,5% des voix face à François Scellier.

L’ensemble des résultats obtenu par le parti socialiste et ses partenaires sont remarquables. Le gain de 6 circonscriptions sur 10 est un grand pas et les résultats obtenus dans les 1ère, 2ème, 6 ème et 7 ème circonscriptions sont tout à fait remarquables et encourageants pour l’avenir…

Ci dessous tous les résultats, ville par ville, canton par canton et circonscription par circonscription…

Résultats_Législatives2012_2eme tour