Une fois de plus l’UMP-UVO, nous offre un bien triste spectacle, en prenant la décision de porter un coup d’arrêt à la collaboration entre le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) et le Service d’Urgence et de Réanimation (SMUR), sans concertation et phase de transition préalables.

L’UMP-UVO, au détriment de la qualité des secours apportés jusque-là, aux Valdoisiens, relègue la sécurité civile dans notre département à une simple variable budgétaire.

Démantèlement minutieux

Malgré les changements intervenus ces dernières semaines dans notre pays, l’UMP-UVO continue le démantèlement dans notre département des services publics (santé, éducation, sécurité, transport, cadre de vie, culture…), en imposant aux Valdoisiens et aux organismes associés du Conseil général une cure d’austérité sans précédent, alors même qu’elle a fortement soutenu la politique d’asphyxie des Conseils généraux du gouvernement Sarkozy-Fillon.

Une opposition mobilisée

Le groupe d’opposition, Val d’Oise Utile et Solidaire a maintes fois dénoncé ces décisions inadaptées, aux conséquences difficiles pour une  grande majorité de Valdoisiens.

Notamment, lors de la Séance Plénière du 18 novembre 2011, durant laquelle la majorité UMP-UVO nous a informés tardivement qu’elle venait de signer une convention avec l’Etat stipulant, entre autre,

une diminution de plus de 3 millions d’euros du budget du SDIS, alors que, pour 2012, l’évolution mécanique des budgets des SDIS, en moyenne nationale, s’élève entre + 4% et + 7%.Ce choix, on le vérifie aujourd’hui, amène à une décision inadaptée à l’égard du SMUR.

Orientations budgétaire inadaptées

Par ailleurs, j’ai eu l’occasion de faire part de mon profond désaccord lors du vote du budget du SDIS, le 16 mars 2012, en votant contre le budget présenté.

Estimant que ce budget annonçait des perspectives difficiles, où la diminution des investissements sert à payer le fonctionnement et m’inquiétant de l’évolution inévitable de la masse salariale compte-tenu des accords signés sans que les représentants des collectivités territoriales, financeurs n’aient été consultés.

Ce fut également l’occasion, de m’étonner quant au financement à hauteur de 5% du budget du SDIS dans le BP 2012 par le paiement de certaines interventions qui seront à la charge des usagers Valdoisiens ; alors même que la majorité UMP-UVO a augmenté de plus de 40% la fiscalité sur la période 2011/2012.

Les services publics sont le reflet même du sens que l’on donne à l’égalité républicaine, c’est pourquoi le groupe d’opposition au Conseil général, Val d’Oise Utile et Solidaire, reste mobilisé pour s’opposer à toutes décisions de la majorité UMP-UVO qui portent atteinte à nos services publics.

Didier ARNAL,
Président du Groupe -Val d'Oise Utile & Solidaire

Groupe Val d'Oise Utile & Solidaire,
des élus de Gauche et Républicains,
Hôtel du Département
2,avenue du Parc
95032 Cergy-Pontoise

Contact Presse : Nicolas RUET Nicolas.ruet@valdoise.fr -
Ruetnicolas@yahoo.fr tél.06 64 38 50 94