Cergy, le 25 mai 2012

 

La majorité UMP-UVO au Conseil général du Val d’Oise par ses décisions depuis 15 mois met gravement en difficulté les Valdoisiens :

  • 1•Augmentation de 40% des impôts sur la période 2011/2012.
  • 2• Baisse des aides à l’investissement aux communes qui remet en cause de nombreux projets de ces dernières.
  • 3• L’abandon de la dette de l’Etat et du recours engagé dés 2009 avec le vote du Budget Primitif le 13 avril 2012. ( dette d’un montant de 412 millions d’euros au 31/03/2011).
  • 4• Baisse drastique des subventions aux associations du Département avec des conséquences parfois dramatiques dans un tel contexte de crise.

La majorité UMP-UVO continue d’aggraver la situation ; aujourd’hui en séance plénière, ce vendredi 25 mai 2012, elle a proposé de baisser considérablement le soutien à la construction, à la réhabilitation du logement et en particulier en direction du logement social.

Crise du logement sans précédent

A peine 120 000 logements sociaux sont construits chaque année en France quand on compte plus de 400 000 demandes de logement social non satisfaites rien qu’en Ile de France.

Pour notre département c’est 30 000 demandes de logements sociaux non satisfaites et un taux de sur-occupation anormalement élevé.
Le logement est devenu l’un des facteurs d’exclusion parmi les plus graves et occasionne des situations de logements inacceptables.

L’UMP-UVO amplifie la crise du logement social !

Face à ce constat consternant, l’incompréhension est d’autant plus grande quant à la décision proposée par la majorité UMP-UVO lors de la Séance plénière du Conseil général, ce vendredi 25 mai 2012.

L’UMP-UVO, démantèle avec ce désengagement, l’ensemble des outils mis en oeuvre de 2008 à 2011, par la majorité de gauche au Conseil général, présidée par Didier ARNAL, au bénéfice des communes et des bailleurs sociaux pour relancer très concrètement la dynamique de création et de réhabilitation de logements accessible à tous, mais aussi, en aidant les copropriétés en difficultés, en subventionnant les propriétaires à revenus modestes pour mettre leur logement aux normes, en accompagnant les ménages précaires par le biais du Fond de Solidarité logement (FSL)

.
Le Groupe Val d’Oise Utile et Solidaire demande à l’UMP-UVO de reconsidérer les crédits affectés à la création et réhabilitation de logement en particulier du logement social.

Didier ARNAL,
Président du Groupe -Val d'Oise Utile & Solidaire

Contact Presse : Nicolas RUET
Nicolas.ruet@valdoise.fr - Ruetnicolas@yahoo.fr
tél.06 64 38 50 94

Groupe Val d'Oise Utile & Solidaire,
des élus de Gauche et Républicains,
Hôtel du Département
2,avenue du Parc 95032 Cergy-Pontoise