Chère Eaubonnaise, cher Eaubonnais, mes chers concitoyens,

Je m’adresse à vous aujourd’hui pour vous faire partager une conviction, celle de donner au nouveau Président de la République une  majorité à l’Assemblée Nationale. Elle est indispensable à la mise en œuvre de son projet et la condition nécessaire au changement souhaité par les Français.

Dans notre commune, au second tour, un électeur sur deux a  accordé sa confiance à François Hollande. Je suis heureux de son élection et satisfait de la passation de pouvoir très républicaine que nous avons vécue. Un nouveau quinquennat a commencé.

Maire de notre commune depuis 2001, je travaille au quotidien avec toute mon équipe et les services municipaux afin de construire une ville d’avenir agréable à vivre, respectueuse de son histoire et de l’ensemble de ses habitants. J’assume également le mandat complémentaire de conseiller général de notre ville-canton depuis 2004 au sein de l’assemblée départementale.

Eaubonne fait partie de la quatrième circonscription du Val d’Oise avec les  villes voisines d’Ermont, de Franconville, de Saint-Leu-la-Forêt, de Saint-Prix et de Montlignon.

Dans l’élection législative prochaine, j’apporte mon soutien à mon ami Gérard Sebaoun avec lequel j’ai fait équipe en 2007. Pour Eaubonne et les Eaubonnais, je veux pouvoir compter sur un député dans la majorité présidentielle si naturellement, les Français confirment le choix du changement les 10 et 17 juin.

Gérard Sebaoun est un homme de conviction, intègre et solide, à la capacité de travail reconnue par tous. Entre 2008 et 2011, il présida le groupe majoritaire au conseil général et fut un excellent vice-président en charge de l’Education, de la jeunesse, de la prévention spécialisée et des questions de sécurité. Ardent défenseur des valeurs, républicaines,et de la moralisation de la vie publique, il a le sens aigu de l’intérêt général. Partisan du mandat unique parlementaire, il se consacrera à ce seul mandat. Enfin, je le sais à l’écoute de nos villes et de nos préoccupations quotidiennes en matière d’éducation, de logement, de santé, d’environnement, de sécurité. Il nous représentera loyalement toutes et tous à l’Assemblée Nationale.

Il va de soi que je n’ai pas la même proximité avec son adversaire principal dans cette  élection, le député sortant, membre de la fraction la plus droitère de l’UMP, qui fut, certains s’en souviennent peut-être, un très « éphémère » conseiller municipal d’opposition à Eaubonne en 2008 avant de démissionner pour cause de cumuls de mandats et de divisions de la droite locale. 

Voilà ce que je voulais vous dire en m’engageant dans cette campagne.