Discours de François Hollande à Valence par francoishollande

«Le vent se lève», constate François Hollande en plein discours à la tribune du kiosque du champ de Mars, mais il souffle dans la bonne direction !» lance-t-il. Près de 3000 personnes s’étaient rassemblées, ce mardi 13 mars à Valence (Drôme), pour écouter le candidat à la présidence de la République fustiger le bilan du président sortant et présenter ses engagements pour redresser la France et retrouver la justice. «Tout ce qui sera possible sera fait, ce qui ne sera pas possible ne sera pas promis par moi!» s’est-il exclamé devant la foule. En déplacement dans la Drôme, toute la journée, François Hollande a échangé un peu plus tard avec les professionnels de santé et développé ses propositions pour l'égalité de l'accès aux soins.

«Moi je veux protéger la France en la rassemblant»

«Il y a  un échange qui se fait beaucoup plus directement dans une réunion en plein air» explique François Hollande au sortir du meeting à Valence. Et effectivement le public se montre très directement réceptif à l’explication de la taxation à 75% de la part des revenus supérieure à 1 millions d’euros, « parce j'ai considéré qu'au delà d'un million d'euros, qu’il devait y avoir de la décence» explique le candidat. «Et que s’ils ne se mettent pas de limite, nous en imposerons ». Réforme fiscale, renégociation du traité européen pour y ajouter un volet emploi et croissance, ou encore création de postes dans l’éducation nationale, parce que «l'école doit permettre à chacun de changer son destin». Les engagements de François Hollande répondent à l’attente d’une France qui «aspire à du respect, de l'impartialité, de l'indépendance». Mais aussi à «de la cohérence» pointe le candidat. «Tout ce qui sera possible sera fait, ce qui ne sera pas possible ne sera pas promis par moi!» a-t-il affirmé.

«Pour une égalité de l'accès aux soins sur tout le territoire»

C’est sur l’accès général aux soins qu’était ensuite centrée l’intervention de François Hollande en conclusion de la table ronde avec les professionnels de santé. Après avoir visité la maison médicale de garde et les urgences de l’hôpital de Romans-sur-Isère, François Hollande a ainsi écouté infirmière, medecins urgentiste, généraliste, orthophoniste, ou encore sage femme. Avant de répondre aux différents enjeux soulignés, en développant ses propositions.

Parmi lesquelles : «Nous devons faire en sorte que toute personne soit à 30 minutes, au plus, d'un centre de soins», et sa volonté de généraliser le tiers payant.

>> Infographie : Sarkozy en chiffres, «La santé mise à mal»

"Allez chercher les Français, allez les convaincre, dites leur que c'est au 1er tour que la dynamique se fait!"

François Hollande s’adresse à la foule réunie à Valence: «c'est vous qui me donnez la force et la capacité de faire gagner la France». «Ne vous laissez impressionner par rien, lance t-il, ce qui importe c'est le vote des Français, celui dont je ne sait rien, mais auquel on devra tout».